Ils sont sélectionnés en fonction, outre de leur probité, de leur discrétion, de leur sens de l’analyse et de la synthèse ainsi que de leur sens du service public.

Il existe une grande souplesse d’emploi, mais dans un cadre général défini.

Placé sous l'autorité d'un chef de juridiction ( du sège ou du parquet ), ou d’un magistrat expérimenté, l'assistant de justice effectue des recherches de jurisprudence, des synthèses de procédures et rédige des comptes-rendus de réunions et des projets de décisions ou de réquisitoires. Il travaille en étroite collaboration avec les magistrats de la chambre ou du parquet de la juridiction à laquelle il est affecté.

Les postes d'assistant de justice sont localisés dans toutes les juridictions du ressort (cour d'appel, tribunaux de grande instance de Lyon, Saint-Étienne, Bourg-en-Bresse, Villefranche-sur-Saône, Roanne, Montbrison et Belley).


NB : Ils ne sont ni magistrats ni greffiers, ne possèdent pas le pouvoir de signature et n’ont aucune autorité sur les personnels des greffes.

Au siège, ils ne peuvent pas :
- être rapporteur,
- tenir des audiences,
- entendre des parties,
- remplacer des magistrats dans les commissions juridictionnelles ou administratives....